Des ateliers et chantiers d'insertion

Les ateliers d'insertion font partie du dispositif de l'insertion par l'activité économique.
Ils sont la suite logique des chantiers-école réalisés dans le cadre de la formation professionnelle à partir de 1990 et pour lesquels Passerelles fut un organisme pionnier dans le département de l'Hérault. Ces chantiers ont permis de former nombre de personnes aux métiers les plus courants du bâtiment.

Ces chantiers avaient été créés pour proposer une alternative pédagogique : le décloisonnement des matières et l'alternance permanente entre expérience pratique et réflexion théorique.
Les chantiers-école sont devenus des chantiers d'insertion proposant des postes de travail dans le cadre de contrats aidés, offrant aux personnes accueillies le statut de salarié.

Depuis 1999, Passerelles, en parallèle de ses chantiers bâtiment, a développé des ateliers qui fonctionnent de façon permanente dans de nouveaux secteurs professionnels :

  • l'artisanat et la menuiserie,
  • la mécanique automobile et cyclomoteur,
  • la restauration cuisine-cafétéria.

En 2004, Passerelles a créé Passerelles-Insertion pour regrouper les activités des ateliers permanents d'insertion.
En 2005, elle crée Passerelles – Chantiers, support des chantiers d'insertion bâtiment.

Des actions pour la mobilité

Afin de lutter contre le frein à l'emploi que constitue l'absence de mobilité, Passerelles-Insertion développe également des actions mobilité : des relais mobilité sur l'Hérault pour mettre à disposition du public en insertion, un parc de deux roues et d'automobiles, une école de conduite associative Clés de Route à Montpellier, des actions préparatoires au permis de conduire, des formations à la sécurité routière.